Dévorer du regard

Nevimbumbao_picasso_190
Il faut bien le reconnaître, la présence de l’ogresse Nevimbumbaau, ô combien chargée d’histoire, n’est là que pour appâter le lecteur.
Car ce n’est pas d’elle dont je vous parlerai mais plutôt de pédagogie, d’érudition…
Cette coiffure cérémonielle de Nevimbumbaau se situe dans les dernières oeuvres qui se donnent à voir dans l’exposition D’un regard l’Autre.
Auparavant, il vous faut faire un long détour.
Un détour savant, un parcours dans le temps et l’espace. Ce que je vous annonçais dans un précédent billet : les cinq blocs chronologiques réalisés avec beaucoup d’intelligence.
Rien à rajouter : de nombreux articles détaillés, comme celui-ci, ont déjà été écrits.
L’exposition est exigeante, elle requiert du temps pour qui veut bien y plonger ses yeux mais aussi «se servir de son entendement».

Photo : © Musée national Picasso, cliché RMN/Béatrice Hatala.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :