Françoise Girard

Travaillant pour le musée de l'Homme, Françoise Girard est partie en 1954 en Nouvelle-Guinée en coopération avec la recherche scientifique australienne. Elle s'est installée environ un an dans le village de Mapos chez les Buang. Puis, elle a descendu le Sepik, d'Ambunti à Angoram et poursuivit vers la région Murik. Elle termina son périple dans... Lire la Suite →

Brigitta Hauser-Schäublin

Pour tout étudiant, chercheur ou simple amateur intéressé par la région du Sepik, le nom de Brigitta Hauser-Schäublin est incontournable. Il fait écho à ce dynamisme de l'anthropologie bâloise que j'ai déjà évoqué... Ma "rencontre" avec cette grande dame de l'anthropologie du Pacifique, date de mon introduction à la culture Abelam dans les années 2000,... Lire la Suite →

Meinhard Schuster et Eike Haberland – Francfort

Les expéditions menées sur le Sepik par Alfred Bühler (évoquées précédemment) pour le compte du musée de Bâle attiraient bien des envies. Au début des années 60, Adolf Ellegard Jensen, alors professeur d’ethnologie à l’université de Francfort, directeur de l'Institut Frobenius et du Museum für Völkerkunde de Francfort proposa à la ville de financer une... Lire la Suite →

René Gardi dans le Sepik

René Gardi est né en 1909 et il était à la base enseignant. Passionné par les voyages, il va dès les années 45 tenter de vivre de ses écrits, de ses photographies et de ses films. On le trouve ainsi en 1952 au bord du lac Tchad, et il y reviendra à deux reprises dans... Lire la Suite →

Ethnologie bâloise : Alfred Bülher et Paul Wirz

Le jeune anthropologue qu'était Alfred Bülher en 1931, fut lui aussi envoyé en Papouasie Nouvelle Guinée par Fritz Sarrazin à la suite de Felix Speiser, plus exactement cette fois dans l'Archipel Bismarck. Dans cette première mission, il collecta près de 2000 objets pour le musée de Bâle dont il deviendra conservateur en 1938, puis directeur... Lire la Suite →

Felix Speiser sur le Sepik – 1930

Retour sur les expéditions "Sepik" après la première guerre mondiale... Le musée de l'Homme à Paris reçut le dépôt d'objets collectés lors du voyage de La Korrigane (1934-1936), le musée de Chicago celui de la Crane Expedition (1928-1929), c'était l'objet de mes 4 derniers articles sur le sujet. Dans les années 30, signalons les travaux... Lire la Suite →

Villages du Sepik

L'association Détours des Mondes propose la semaine du 2 décembre une conférence réalisée par Christian Coiffier et intitulée Sculptures de faîtage des maisons cérémonielles du Sepik "Les sculptures d'oiseaux en bois placées sur les toitures des édifices communautaires sont très fréquentes en Mélanésie. Ces objets ont une signification toute particulière dans la vallée du fleuve... Lire la Suite →

Ces fantômes blancs de la mer (4)

Suite et fin du périple de la Crane Expedition dans le Sepik... Passé la jonction avec la Wogamush River, l'équipage de l'Illirya se met en quête d’un village nommé Kubka. Bien que moins agressifs, les Papous ne semblent pas plus disposés à conduire les hommes blancs dans leur village, probablement craignant pour leurs femmes et... Lire la Suite →

Illyria-Sepik (3)

Après quelques difficultés de navigation, rejoignant le Sepik, l’Illyria parvient le 15 mai à Tambanum. Schurcliff affirme qu’il devait y avoir environ 900 habitants dans ce village et probablement près de la moitié les attendait sur le rivage… accueil impressionnant ! Mais c’est un mannequin grandeur nature en tissu d'écorce attaché à des cadres en... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑