Tablettes de l’île de Pâques

Vitrine_rongorongo400

La recherche des deux tablettes Rongorongo et du bâton de chef couvert de glyphes à Santiago s’effectua presque comme une chasse au trésor.
Déjà évoquée dans le billet Rongorongo, cette écriture mystérieuse ne lasse de fasciner.

Tablette1_400

Après une très belle visite au Musée d’art précolombien, j’appris que les tablettes se trouvaient peut-être exposées au musée national d’histoire naturelle de la ville, sans certitude ; elles n’étaient guère les vedettes du moment… et peut-être ne l’avaient-elles vraiment jamais été.

Vitrine1_400

Heureusement, après avoir contourné squelette de cétacé, animaux empaillés, salles de minéraux et d’insectes ; miraculeusement, derrière l’exposition temporaire sur l’Egypte antique, une petite porte semblait conduire vers la sortie mais ce n’était qu’une illusion puisqu’elle s’ouvrait sur la sala Rapa Nui.

Moai_tangata400

Endroit encore incroyable de ces musées d’antan, où il existe des lieux que l’on peut croire inconnus même des gardiens… et qui recèlent des trésors (tant bien même les deux tablettes et le bâton ne sont que des répliques).

Kavakava_diademe300

Où l’on découvre encore des Moai Kava Kava dont la tête est ornée de diadème de plumes… et le fameux bâton.

Baton_400

Photos de l’auteur, décembre 2009.

2 commentaires sur “Tablettes de l’île de Pâques

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :