Tahiri Ra’a

Australes300-branly

Cette semaine, nous reprenons le deuxième volet de l’introduction aux arts d’Océanie avec un parcours dans les objets mélanésiens et polynésiens marqueurs de prestige, de rang social.
Dans les îles Australes, par exemple, les chasse-mouches, réalisés à Rurutu ou Tupua’i, étaient particulièrement remarquables. Ils associaient une combinaison de curieuses figures géométriques : des personnages composites, souvent janus.

Metrop300

L’exemplaire du Musée d’Histoire naturelle de Lille nous révèle un personnage plus rond, plus proche du tiki. Des coquillages attachés avec une corde de fibres servaient probablement à faire du bruit lorsqu’on l’agitait à la manière des haches-ostensoirs de Nouvelle-Calédonie.

Australes_chassem300

Photo 1 : Musée du Quai Branly.
Photo 2 : The Metropolitan Museum.
Photo 3 : Musée d’Histoire Naturelle de Lille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :