Les sociétés de prise de grade du Vanuatu

Branly-masquette300

L’association Détours des Mondes propose, la semaine du 31 janvier, une conférence sur les oeuvres liées aux sociétés de grade du Vanuatu.
Dans le nord de l’archipel notamment, le pouvoir s’acquérait au sein de sociétés publiques et secrètes dans lesquelles l’individu progressait selon une hiérarchie de grades (voire une collectivité d’entraide dans des sociétés secrètes)

Plateau_vanuatu300

Le rang s’obtenait à partir d’épreuves à fondements économiques (le postulant payait un ensemble de rituels, d’insignes), et celles-ci étaient d’autant plus complexes que le grade était élevé. Avec lui, le coût devenait aussi de plus en plus important, payé en cochons à dents recourbés.

Sculpture300-munchen

Les rituels et les épreuves variaient selon les aires culturelles et l’on doit beaucoup à Felix Speiser pour une première grande documentation ethnographique sur le sujet dans le début du XXème siècle.
L’érection d’un grand tambour à fente, la réalisation de sculptures en fougère arborescente, la fabrication de masques avec des matériaux des plus variés et des plus insolites selon les îles, sont autant de manifestations de la vitalité de ces systèmes de prise de grade.
Certaines de leurs formes existent encore de nos jours.

Photos 1 et 2 : au musée du Quai Branly.
Photo 3 : Museum für Völkerkunde, München.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :