Oiseaux de Paradis

Paradis_birdIl y a encore peu de temps, les paradisiers constituaient une richesse pour la Nouvelle Guinée.
Les habitants les chassaient, coupaient leurs pattes et les échangeaient aux Malais dans les ports. Ces derniers n’avaient jamais vu les oiseaux vivants.
La rumeur courut donc que, privés de pattes, ces derniers volaient sans cesse sans jamais se poser et provenaient directement Paradis_oiseau
du Paradis.

Les plumes des premiers spécimens allèrent orner les turbans indiens, rejoindre le lot des objets "exotiques" des cabinets de curiosités des Cours d’Europe.
Plus tard elles ornèrent le chapeau des femmes élégantes.

Les oiseaux de Paradis sont protégés depuis 1924.

Dessin : in Dictionnaire D’Histoire Naturelle de Charles Orbigny (1849)
Photo : Epingle
©RMN-Jean-Gilles Berizzi

2 commentaires sur “Oiseaux de Paradis

Ajouter un commentaire

Répondre à François Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :