Les répliques de massues Maori de Joseph Banks

Massue_cuivre600
Patou177
À son retour du premier voyage de Cook, Joseph Banks, grand admirateur de l’art Maori, avait compris à quel point l’art des échanges était important avec les peuples des îles du Pacifique sud.
Il fit fondre quarante massues de cuivre.
Elles ressemblaient aux massues Maori en basalte (les patu onewa) mais portaient le nom Joseph Banks, la date 1772 et ses armoiries.
En fait, Banks ne fut pas au départ de la deuxième expédition suite à des différents avec Cook sur ses conditions de vie à bord et les aménagements qu’il aurait souhaité faire réaliser sur le navire.
Néanmoins, le capitaine Clerke, commandant La Discovery aux côtés de La Resolution de Cook, lors du 3ème voyage, en emporta une « certaine » quantité.
De nos jours, on en dénombre 6 dans les collections.
Il y a 10 ans environ, l’on en a trouvé une dans une tombe en Amérique du Nord… le mystère reste entier…

Photo 1 : Réplique de massue de Nouvelle-Zélande, 1772, Pitt Rivers Museum, Oxford.
Photo 2 : Massue en basalte, acquise par le révérend Mason en 1822, Pitt Rivers Museum.

4 commentaires sur “Les répliques de massues Maori de Joseph Banks

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s