Un cabinet de curiosités insensé

Ogre300

Où pensez-vous qu’il puisse exister une si grotesque et bienveillante figure ? … ne cherchez pas trop loin… dans la plus incroyable caverne d’Ali-Baba de Grande-Bretagne, le Pitt Rivers Museum.

Pitt400

Première découverte il y a 4 ans déjà de ce lieu magique qui résiste à toutes les modes esthétiques et continue sa destinée de vieux monsieur digne.

Pitt-haut400

Rien ne semble avoir bougé si ce n’est la mise en place d’une petite boutique à l’entrée, la présence d’une personne en charge d’une oeuvre titanesque car occupée à changer des ampoules de vitrines sous l’oeil débonnaire de gardiens prévenants, le dévouement d’une charmante anglaise qui propose un petit tour en 30 minutes chrono précisant qu’elle se doit d’éviter les objets sensibles…
Charming !

Detout4000

Peut-être voulait-elle nous éviter ce genre de rencontre : une tête surmodelée au milieu d’un peu de tout si l’on ne prend garde à la logique de chaque vitrine.
Le chiffre annoncé des 500000 objets exposés doit toujours être correct !

Allee400

Les étiquettes des tiroirs sont souvent manquantes et il n’est pas toujours aisé d’identifier ce qu’ils recèlent, un jeu auquel je renonce rapidement au risque (ou bonheur…) de rester enfermée la nuit dans ce cabinet de curiosités version giga.
Des maquettes de bateaux, des armes, des boucliers sont encore accrochés pêle-mêle dans les improbables recoins de chaque plafond. Je ne les avais pas remarqués lors de ma première visite.
La Nature a horreur du vide … c’est bien connu !

Human-form-art400

Au détour des vitrines, on trouve encore ce masque Punu qui serait l’un des plus anciens exposés dans un musée. Il serait entré dans la collection de Pitt Rivers en 1874.

Punu-mask300

Seule petite déception, les objets de la Collection Forster sont absents pour la plupart, partis pour quelque restauration. Il faudra donc revenir dans ce vaste et combien précieux bric-à-brac…
et je crois savoir que c’est l’un des souhaits de la majorité des membres de notre association… à cogiter donc !

Photo de l’auteure au Pitt Rivers Museum, nov 2012.

3 commentaires sur “Un cabinet de curiosités insensé

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :