Ces Lau que j’ai tant aimés

Pierre-maranda-malaita

Le Professeur Pierre Maranda est décédé le week-end dernier. Pour ceux qui s’intéressent de près aux îles Salomon, son nom reste attaché à l’important travail anthropologique qu’il a accompli auprès des Lau de Malaïta de 1966 à 2008 et au fonds éponyme de documents et objets déposés aux Musées de la civilisation – Québec.
Ce dernier constitue un véritable trésor pour les anthropologues du Pacifique Sud et spécialement pour le peuple Lau de Malaita.

Homme-malaita-baton-de-danse

Après des années de formation dans les universités de Laval, Montréal et Harvard, à la fin des années 60 Pierre Maranda a été chercheur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris, avant de revenir au Canada pour enseigner à l’Université de la Colombie-Britannique et l’Université de Laval. Il était considéré comme un éminent structuraliste, expert également en mythologie et sémiotique, et avait du reste collaboré avec Claude Lévi-Strauss.

Vanniere-malaita

À la retraite, il avait travaillé sans relâche sur l’archivage et les données. Les chiffres sur le travail qu’il mena donnent le vertige : 4500 photographies numérisées d’objets avec des analyses et des commentaires; 28 234 pages de textes ethnographiques; plusieurs Go de documents électroniques (textes, tableaux, graphiques); 2275 diapositives numérisées (avec analyses et commentaires); 1128 photographies en noir et blanc (avec analyses et commentaires); 48 photographies aériennes prises à la fin des années 1950 avec des analyses et des commentaires; 24 cartes sur papier et 35 cartes numérisées de Malaita Nord avec des analyses et des commentaires; plus de 100 bandes audio numériques composées de quelque 800 titres indexés, et 6 bobines de films Super-8 (numérisées sur 6 DVD) composé de 29 séquences indexées !!
De nombreux travaux de ses recherches sont en outre disponibles sur le site des Classiques des Sciences Sociales.

Photo 1 : Détail de la couverture de l’ouvrage : Ces Lau que j’ai tant aimés
Photo 2 : Bâton de danse, îles Salomon, Malaita, mai 1968 © Musée de la civilisation. Fonds Pierre Maranda.
Photo 3 : Chef Time Ramoagalo ayant entre les mains de l’argent tabou, îles Salomon, Malaita, septembre 1967 © Musée de la civilisation. Fonds Pierre Maranda.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :