Un heva au Pitt Rivers Museum – 18

Pitt2016-Mourner
C’est donc au cours du second voyage que les protagonistes de la Resolution et de l’Adventure récoltèrent plusieurs heva !
Le Pitt River Museum détient un exemplaire qui a fait l’objet d’une restauration et d’une nouvelle présentation en 2016. Celui-ci fut collecté en 1774 par Johann Reinhold et Georg Forster, les botanistes du bord, lesquels, tout en poursuivant leurs remarquables travaux, joueront un rôle primordial pour les collections d’artefacts.

Detail-plastron-heva
Le costume fut ainsi installé sur plusieurs éléments de montage séparés (torse, bras, supports de tête…), un savant dispositif fut mis au point pendant un an afin de reproduire l’ampleur et l’effet que ce costume composé de neuf pièces devait rendre :


Mounting a Tahitian Mourner’s Costume from Pitt Rivers Museum.

Malgré la fascination que peuvent nous inspirer les objets anciens, chargés d’histoire, l’intérêt pour ce genre d’artefacts est assez récent : Il fallut attendre 1970 pour que l’exposition From the Islands of the South Seas 1773-74, réalisée par Peter Gathercole, révéla au grand public la collection d’artefacts collectés par Johan Reinhold et son fils Georg au cours du second voyage de Cook, et donnée au Pitt Rivers Museum en 1776.

Gathercole-1970
C’est une exposition qui fait date : les objets identifiés comme provenant des voyages de Cook sont, à partir de là, restés exposés dans les vitrines du musée.

Short-guide-gathercoleIl y eut aussi pour la première fois un Short Guide de l’exposition qui rendait publique la liste d’objets de la collection Forster et, à l’occasion de cette présentation se tinrent plusieurs conférences qui vulgarisaient les recherches autour des objets et notamment les artefacts polynésiens des expéditions Cook.
L’intérêt pour ces collections était pour la première fois relancé depuis la fin du XVIIIème siècle !

Mais la collection Forster n’est pas confinée à Oxford.
Comme ils le faisaient pour leurs spécimens d’histoire naturelle, les deux Forster aidés par leur assistant Anders Sparrman, collectaient les artefacts par paire voire plus.
À leur retour en Angleterre, si les objets de Sparrman furent envoyés à Stockholm et une partie de ceux des Forster à Oxford, il restait beaucoup d’objets en leur possession.
Et c’est à la vente que devaient servir ces doublons, permettant pour les Forster d’acquérir du prestige mais aussi beaucoup d’argent…

à suivre</a>…..

Voir le passionnant Blog Conserving Curiosities de Jérémy Uden, restaurateur au Pitt Rivers Museum, expliquant, entre autres, comment il a passé une centaine d’heures sur la fixation des cheveux composant la coiffe…

Photos 1 et 2 : Costume de deuilleur © Pitt Rivers Museum. Forster Collection. PRM 1886.1.1637. Composé de 9 éléments – photos de l’auteure; octobre 2016.
Photo 3 : Espace dédié à Tahiti lors de l’exposition From the Islands of the South Seas 1773-4 au Pitt Rivers Museum, 1970 © T.D.R
Photo 4 : Couverture du Short Guide de l’exposition From the Islands of the South Seas 1773-4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :