Lettre aux défunts

Orokaiva-man

26 décembre 1999, l’anthropologue André Itéanu et le réalisateur Eytan Kapon arrivent dans la province d’Oro (Papouasie-Nouvelle Guinée). L’année 2000 se profile et l’on prédit beaucoup de choses au passage du millénaire, notamment la résurrection des défunts…
Les confessions en place, l’Eglise apostolique et l’Eglise anglicane, rivalisent de prédictions et tout cela cohabite avec la tradition Orokaiva.
Tensions, dissensions pointent entre les différents protagonistes. Celui qui veut réaliser une cérémonie traditionnelle coûte que coûte, avec les dépenses de bananes, taros et surtout de cochons à sacrifier qui y sont afférentes, se bat contre ceux qui ont choisi le chemin de l’huile de palme pour gagner de l’argent « facilement » et qui détruisent le travail traditionnel et les liens sociaux.
Un combat classique direz-vous entre tradition et modernité, mais dont on perçoit la complexité sociale sous-jacente, et le rôle non négligeable de la religion. Le film se termine le 27 janvier 2000… Passionnant avec de beaux morceaux d’émotions mais aussi d’humour !

Photo extraite du film mis en ligne juillet 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :