Parures d’Oceanie

Vitrine350

L’association propose cette semaine une conférence sur les ornements océaniens.
L’accent sera porté sur la diversité et la splendeur des matériaux utilisés (ivoire, coquillages, plumes, ….), la muséographie actuelle des ornements d’Océanie à travers quelques exemples de musées, les statuts et fonctions des objets (prestige, monnaie, rituels,…).

Orokaiva300

Le pectoral que porte cet homme (erumo) est aussi un ornement de bouche.
Lorsqu’il serre entre ses dents l’erumo, l’homme apparaît comme un guerrier investi de pouvoirs surnaturels ; les gros coquillages (ovula) semblant d’une certaine façon être le prolongement de sa bouche.
Ainsi en est-il des karahut Abelam et des pectoraux de la côte nord de Nouvelle-Guinée (cf. ci-dessous), où ce sont les dents de cochon, encore plus agressives, qui sortent de la bouche du guerrier.

Bouche_ornement300

Photo 1 : Vitrine au Musée du Quai Branly.
Photo 2 : Homme paré, province d’Oro, Macleay Museum Photograph. Collections in Edmundson Anna & Boylan Chris, 1999, Adorned : traditional jewellery and body decoration from Australia and the Pacific, Australie : University of Sydney.
Photo 3 : Auckland Museum, in Neich R. & Pereira F., 2004, Pacific jewelry and adornment, University of Hawaii Press, Honolulu, photo : Krzysztof Pfeiffer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :