Ornement facial de Papouasie-Nouvelle-Guinée

Gibigibi260

Encore, une étrange parure que ce collier composé de dents de cochon, de perles, de graines d’abrus, autrefois porté dans la province d’Oro, dans le sud-est de la Nouvelle-Guinée.

Homme-gibigibi-golfe-papua2

De fait, le gibigibi était aussi un ornement facial (comme l’erumo pouvait être ornement de bouche).
Par le port de cette parure-amulette, le guerrier signifiait qu’il disposait de pouvoirs surnaturels. (Il parvenait à maintenir l’élément dans cette position grâce au bâtonnet horizontal qu’on aperçoit à l’arrière).
Impressionnant par la richesse de sa coiffure en plumes, ses colliers en perles et dents de chiens, ses brassards de plumes multicolores ; le guerrier, paré du gibigibi, arborait tout ce qui pouvait lui conférer une stature sur-humaine ; ayant accaparé la puissance mais aussi la valeur des animaux.

Photo 1 : Auckland Museum.
Photo 2 : Homme portant un Gibigibi, in Edmundson, A. & Boylan, Ch., 1999, Adorned: traditional jewellery and body decoration from Australia and the Pacific.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :