Des plats pour les hommes et les Ancêtres

Plat-boiken

Passionnante conférence de Christian Coiffier hier soir à la Galerie Didier Zanette. Avec pour illustration l’exposition de la galerie consacrée aux plats Boiken, Arapesh et Murik, C. Coiffier s’est attaché à nous donner des informations sur ces magnifiques plats monoxyles sculptés.
Et c’est un grand mérite et une importante contribution sur ce sujet car l’étude de leurs motifs n’a été réalisée pour la première fois que dans les années 70 avec une publication d’Henry Aufenanger, puis de manière assez systématique par Helen Dennett en 1980. Mais déjà à l’époque, Helen Dennett affirmait que ses informateurs ne savaient plus grand chose quant à la portée symbolique des motifs.
Plus récemment l’ouvrage Art of the Boiken de Michael Hamson publié en 2011 redonnait la parole à Helen Dennett, mais l’interprétation de ces motifs demeure encore obscure.

Motif-plat-boiken

Quoi qu’il en soit, Christian Coiffier est reparti l’été dernier en territoire Boiken et en revient avec un ouvrage : Des plats, entre hommes et esprits, qui apporte de nouvelles pistes sur le sujet qu’il souhaite voir confirmées à l’occasion d’un prochain voyage.
Il émet en effet l’hypothèse que les motifs centraux seraient à mettre en relation avec la gestation humaine. La récurrence de la représentation de la roussette, gardienne du placenta, abonderait dans ce sens.

Un coup d’oeil sur l’ouvrage Des plats, entre hommes et esprits.

Photos de l’auteure, Courtesy Galerie Didier Zanette, novembre 2015.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :