Mon petit doigt m’a dit – 25

9middleburgh-hodges

Georg Forster mentionne encore dans A voyage around the world l’existence du dessin de William Hodges qui a rendu compte de l’accueil chaleureux que l’équipage de la Resolution a reçu à son arrivée à Middleburgh.

Detail-middleburgh Critique, il nous met en garde contre l’impression erronée que ce peintre donne des Tongiens tout en l’excusant pour sa représentation provenant d’images probablement tirées de ses visions idylliques au détriment de la réalité, ayant perdu croquis et dessins réalisés sur place. De fait, ce sont plutôt d’élégantes Hellènes qui sont ici dépeintes… Les Tongiennes, précise-t-il, n’étaient jamais recouvertes entièrement ; les épaules et la poitrine étant toujours dénudées…
Peut-être Hodges a-t-il voulu tenir compte de la réception de ses dessins dans la prude société londonienne de l’époque ?
Mais ne soyons pas si difficile, tout n’est pas « à jeter » dans une telle représentation, et à y regarder de près, on constate des précisions intéressantes et véridiques : la majorité des personnages comportent des petits doigts souvent mutilés. Detail-hodges-middlebourghOr ce fait a bien été relevé par Forster qui note cette singularité et rapporte qu’il s’agit d’auto-mutilations pratiquées lors du décès de proches.
Il remarque de plus que certaines personnes ont au niveau de la joue des marques rondes ressemblant à des brûlures ou des cloques. Il n’est pas parvenu à avoir des renseignements à ce sujet mais songe à un parallèle avec les pratiques japonaises de moxibustion utilisées en médecine traditionnelle afin de rééquilibrer un dysfonctionnement énergétique.
L’explication des auriculaires coupés n’étaient pas tout à fait exacte et il faudra attendre William Anderson le chirurgien et naturaliste du troisième voyage pour avoir une clarification sur ce sujet. En effet, lorsque des personnes pensaient être malades, elles s’auto-mutilaient afin d’offrir un sacrifice à la divinité. Mais cette pratique valaient aussi pour le bien-être de leurs chefs, ainsi assistait-on à des auto-mutilations « volontaires » et généralisées de personnes de conditions moindres vis-à-vis d’autres de haut statut !

à suivre

Photos : Gravure The landing at Middleburgh one of the Friendly Isles à partir du dessin de William Hodges et détails.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :