Peter Henry Buck et les îles Cook – 7

vers 1904
vers 1930

 

Peter Henry Buck, connu aussi sous le nom de Te Rangi Hiroa, né d’un père irlandais et d’une mère maorie, obtient son diplôme de médecine en 1904 et rejoint rapidement le ministère de la Santé de la Nouvelle-Zélande en tant que médecin hygiéniste pour la santé maorie. Dans cette période il entre également en politique et sera élu en 1909 député de l’électorat maori du Nord. Le déclenchement de la guerre en 1914 met fin à sa carrière politique, et c’est pour lui le début d’une carrière militaire. De retour en Nouvelle-Zélande, Buck reprend sa carrière de médecin-hygiéniste de 1919 à 1927. Mais à l’époque il avait déjà publié de nombreux articles scientifiques sur divers aspects de la vie des Maoris et des habitants d’îles polynésiennes. Quand, en 1927, le Bishop museum d’Honolulu décide de mener une étude anthropologique systématique des sociétés polynésiennes, il invite Buck à participer à cette enquête en tant qu’ethnologue employé par le musée pendant une période de 5 ans. Fort de cette expérience, il deviendra le directeur du Bishop Museum en 1936, poste qu’il occupera jusqu’à sa mort en 1951.
On doit à Buck une documentation importante, et notamment sur les religions polynésiennes. Dans son ouvrage de 1944, Arts and crafts of the Cook Islands, il précise la nature et représentation des dieux dans l’archipel des Cook : Comme dans une majorité des îles de la Polynésie, les divinités principales sont Tangaroa, Tane, Rongo. Tangaroa est le créateur de toute chose, Rongo la divinité associée à la guerre et l’agriculture et Tane est associée aux artisans et à la pirogue. Mais leurs « représentations » vont s’avérer, et ce de manière étonnante, totalement différentes notamment dans le groupe des îles du sud de l’archipel !

À Rarotonga, les sculptures ont pris la forme de magnifiques bâtons sculptés et de petits dieux-pêcheurs. À Atiu et Mitiaro, on trouvait des bâtons ouvragés, parfois avec un sommet arrondi, et encore des brins de fibre de coco enroulés avec des plumes. Aitutaki avait à la fois des représentations anthropomorphes et des bâtons ajourés, dentelés, avec des motifs en chevrons.  Tout au sud, à Mangaia, on trouve encore des bâtons sculptés, rainurés,  décorés de plumes sur le sommet, et dont le manche devait être ligaturé avec du sennit et des cheveux humains. Les petits objets uniquement réalisés avec du sennit, de plumes et de cheveux humains représentaient probablement des divinités mineures. 

art-divinity-2008-mqb

Peter Buck a remarquablement expliqué et dessiné ces représentations ainsi que les procédés de sculpture et de ligature dans son ouvrage consultable en ligne :
Arts and crafts of the Cook Islands

 

Les sociétés des Cook étaient, comme la plupart des sociétés polynésiennes, organisées très hiérarchiquement. Les Ariki, chefs et prêtres et les Ta’unga qui réalisaient les objets étaient considérés de haut rang et étaient investis de mana, cette substance vitale, ce pouvoir dont la source se trouve dans le monde de l’au-delà. En touchant ces objets ou en les fabriquant, ils leur prodiguaient ainsi du mana. Et c’est sur les marae, ces grandes terrasses généralement rectangulaires et pavées, que ces « représentations » du divin faisaient l’objet de cérémonies particulières permettant de renouveler leur mana et ainsi de faire véritablement advenir en eux le divin.  
à suivre…

 

Photo 1 et 2 : Peter Henry Buck resp. vers 1904 et vers 1930 © Alexander Turnbull Library, Wellington, New Zealand.
Photo 3 : Carte des îles Cook © T.D.R
Photo 4 : de l’auteure, exposition Polynésie. Arts et Divinités 1760-1860, au musée du Quai Branly – Jacques Chirac, 2008.
Photo 5 : 3 « dieux-bâtons » resp. LMS 45, 48 et 49 © British Museum.
Photos 6 et 7 : 2 planches issues de Arts & crafts of the Cook Islands,  © Peter Henry Buck.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :