S1. E8bis Interlude : L’oeil de Sainte Lucie

Oeil de Sainte Lucie © T.D.R.

À Marseille, des marins t’avaient raconté une charmante légende que tu me relatas : Au IVe siècle de notre ère à Syracuse, une belle jeune fille de la noblesse, nommée Lucie, obtint la guérison de sa mère atteinte d’une maladie incurable à force de prières à la Vierge Marie. Les années passant, elle vouait un culte sans relâche à la Sainte et, un jour, elle s’arracha les yeux afin de ne pas être détournée de sa foi par ses prétendants et les jeta à la mer. Comme elle ne cessait de réaliser des miracles, la Vierge lui rendit la vue et lui donna des yeux plus beaux au regard lumineux.

Détail d’un masque Tatanua, Nouvelle-Irlande © The Phil Berg Collection (M.71.73.149), LACMA.

Depuis, en Méditerranée, l’on trouve un escargot de mer nommé Turbo Rugueux dont l’opercule, magnifique, est appelé « œil de Sainte Lucie ». Tu avais acheté sur le Vieux-Port un « oeil » de la sorte monté en pendentif et l’avais rapporté comme porte-bonheur.
Tu ignorais encore que son équivalent néo-irlandais, le turbo petholatus, constituerait le regard des idoles qui scelleraient notre destin.

À suivre...

2 commentaires sur “S1. E8bis Interlude : L’oeil de Sainte Lucie

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :