Korere Maori

72.84.351_300

De singuliers objets liés, entre autres, à l’opération de tatouage Moko.
Tel cet entonnoir ou korere, jadis utilisé lorsque la personne tatouée devenait « tapu ».
La tête étant considérée comme la partie la plus sacrée du corps, et comme le tatouage faisait couler du sang, les artisans tatoueurs, les « tohunga-ta-moko », étaient des personnes particulièrement « tapu » et ne pouvaient toucher leur nourriture qu’avec des baguettes.
Quant aux tatoués eux-mêmes, ils ne pouvaient pas s’alimenter normalement ou ils auraient couru le risque de se contaminer. C’est le sang (sacré et de plus provenant de la tête) versé qui créait cet état dangereux.
On se servait alors de ces entonnoirs afin de les nourrir d’aliments liquides.

Korere_nz300

On notera sur ces objets la finesse de la sculpture, le lacis de motifs spiralés à l’intérieur duquel s’insèrent parfois un motif de figure humaine.
Sur la partie s’appliquant sur le visage se déploie une figure anthropo-zoomorphe.

Photo 1 : Musée du Quai Branly.
Photo 2 : Musée de Nouvelle-Zélande, Wellington.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :