Astrolabe – Huon – Tami

Sculpture Tami© Musée d’Ethnologie de Leyde RV-686-105
Masque Nausung © Musée d’Ethnologie de Leyde RV-4247-171

Les réalisations dans ces îles et régions de Papouasie orientale que nous venons d’évoquer se caractérisent par des ressemblances stylistiques qui permettent de regrouper des oeuvres sous l’appellation « style de Tami ». On nuancera néanmoins cette affirmation  en ce qui concerne les oeuvres de la Baie de l’Astrolabe, région plus éloignée des deux autres bien qu’elle s’ouvre vers Umboï,  Siassi et la côte occidentale de la Nouvelle-Bretagne.
J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer les masques de ces régions mais moins les sculptures.

Les plus remarquables d’entre elles sont probablement les Telum de la Baie de l’Astrolabe, auxquelles j’ai consacré un article en 2013. On doit notamment à Tibor Bodrogi des études ethnographiques sur la région, à la suite des écrits de Mikloucho-Maclay et de Lajos Biro, à la fin du XIXème siècle. Voir l’article Some notes on the Ethnography of the New Guinea in Acta Ethnografica 3 (un peu long à charger – intéressant pour le nombre important d’illustrations que cet article comporte, deux exemples ci-dessous).

Si on se concentre sur Tami et le Golfe Huon, on trouve, parmi les sculptures les plus largement fabriquées, de petits objets tels des crochets de suspension, des appui-nuques, des pagaies, des plateaux… nombre d’entre eux sont anthropomorphes et le visage reprend les traits des masques Nausung et Tago. Une calotte surmonte la tête, le nez est long et droit, les yeux en amande sont encadrés de motifs triangulaires, les lobes d’oreilles sont importants. Tous seraient en lien avec une créature surnaturelle puissante à laquelle se joint bien souvent, dans l’iconographie de ces oeuvres, le motif d’un serpent.

© Metropolitan Museum, photo de l’auteure 2012

L’anthropologue hongrois Lajos Biró a précisément collecté à la fin du XIXème siècle des objets de la région du Golfe Huon pour le Néprajzi Muzeum de Budapest, dont les appuie-nuques ci-dessous (Jolika Collection ou ex-Jolika Collection).

Pour en savoir plus sur les appui-nuques de Tami, lire l’excellent article de Christian Coiffier paru dans le catalogue Art en Premier 2 de Serge Schoffel.

Un commentaire sur “Astrolabe – Huon – Tami

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :