La Deutsche Marine Expedition et les Uli

Planche de l’ouvrage Die Malanggane von Tombara du Dr. Augustin Kramer, 1925.

Luca, le héros fictif de mon dernier roman, obnubilé par les dessins d’objets Malaggan réalisés par Otto Finsch est allé se perdre sur le plateau de Lelet en Nouvelle-Irlande pour y découvrir deux incroyables effigies Uli. C’était en 1897…

De gauche à droite. Debout : Emil Stephan et Otto Schlaginhaufen. Assis : Edgar Walden et Richard Schilling in Muliama : zwei Jahre unter Südsee-Insulanern, 1959, d’Otto Schlaginhaufen.

Dix plus tard, Felix von Luschan, l’assistant bien réel du directeur du musée de Berlin, Adolf Bastian, est devenu le directeur des collections Afrique et Océanie en 1905, et ce à la mort de Bastian. Encouragé par les collectes du docteur Emil Stephan en Nouvelle-Irlande qui a sillonné l’archipel Bismarck entre 1904 et 1905, il décide d’une nouvelle expédition : la Deutsche Marine Expedition dirigée par Stephan accompagné notamment par Edgar Walden, Otto Schlaginhaufen et le photographe Richard Schilling. Celle-ci part de Herbertshöhe (Kopoko) en novembre 1907.

C’est un point de l’histoire des collections dans le contexte de la Nouvelle-Guinée allemande, que je n’ai pas traité jusqu’à présent, m’étant essentiellement concentrée sur la région du Sepik. L’écoute récente d’une présentation de Jean-Philippe Beaulieu dans le cadre de la Tribal Art Fair Amsterdam 2020 a relancé mon intention d’en reparler ici un peu plus, attendant la parution de l’ouvrage-somme sur le sujet des Uli que nous concocte depuis un moment déjà J.-Ph. Beaulieu… Nous l’espérons au printemps 2021 !

Très vite, Edgar Walden, accompagné de l’administrateur colonial Franz Boluminski va s’avérer être d’une redoutable efficacité, collectant 10 Uli entre février et novembre 1908. En mai 1908, Emil Stephan décède et Von Luschan envoie Augustin Krämer pour le remplacer. Il arrive avec son épouse Elisabeth en novembre 1908 et prend la suite du travail de Walden. Entre décembre 1908 et mai 1909, il parcourt la région Mandak, interrogeant un grand nombre de personnes sur les cérémonies où interviennent les Uli. De ces précieuses et rares informations, il en tirera un ouvrage, publié en 1925, constituant les premières références sur le sujet : Die Malanggane von Tombara. (Téléchargeable).

in Die Malanggane von Tombara
in Die Malanggane von Tombar

Il y décrit notamment une grande cérémonie qui a probablement eu lieu à Lamasong, en 1905 et qui avait réuni 10 Uli. Il a certainement pu recueillir d’autant plus d’informations qu’il pouvait montrer à ses informateurs des photographies d’Uli collectés plus tôt par le gouverneur Albert Hahl, l’officier Wilhem Wostrack, Franz Boluminski et Max Thiel de la compagnie Hersheim, des statues alors conservées à Stuttgart.

Jean-Philippe Beaulieu parle de 224 Uli identifiés actuellement dans les collections et on peut être surpris par ce nombre relativement important, tant ces statues étaient imposantes et précieuses. Pas de Uli réalisé sur commande pour les Européens semble-t-il mais des Uli vendus suite à la taxe imposée par Wostrack à tous les hommes adultes, et ce à partir de 1907 pour les contraindre à travailler la terre. Celle-ci s’élevant à 5 marks par an, certains ont certainement vu dans la vente de ces statues un moyen d’échappatoire, et il semble effectivement que plusieurs pièces acquises par Wostrack l’ont été de cette manière. En tout, il collecta 12 Uli. Parmi eux, celui passé en vente chez Sotheby’s en septembre 2014, collecté par Worstrack dans le village de Levinko et entré dans les collections du Linden Museum de Stuttgart en février 1908. Il a suivi ensuite un parcours d’objet de collection devenu « pedigree »… à lire dans le catalogue de la vente de la collection Frum

Photo de l’auteure, Sotheby’s Paris septembre 2014.

À suivre

2 commentaires sur “La Deutsche Marine Expedition et les Uli

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :