Les dieux-bâton de Rarotonga – 9

Couverture de l'ouvrage de J. Williams illustrée par la célèbre gravure "And the idols he shall utterly abolish" de G. Baxter. 1827 Planche de l'ouvrage de John Williams   L'élément le plus intriguant de la gravure représentant John Williams et "ses trophées" est sans nul doute le bâton de Rarotonga enveloppé dans un large rouleau.... Lire la Suite →

Le dieu des pêcheurs de Rarotonga – 8

Dieu des pêcheurs LMS 36 Sur la gravure des "trophées" du Révérend Williams, deux objets provenant de Rarotonga méritent notre attention : le grand bâton copieusement enroulé (1) et la petite figurine ventrue (11). Ce petit personnage massif, privé de ses attributs sexuels, aurait été placé à la proue des pirogues de pêche et serait... Lire la Suite →

Peter Henry Buck et les îles Cook – 7

vers 1904 vers 1930   Peter Henry Buck, connu aussi sous le nom de Te Rangi Hiroa, né d'un père irlandais et d'une mère maorie, obtient son diplôme de médecine en 1904 et rejoint rapidement le ministère de la Santé de la Nouvelle-Zélande en tant que médecin hygiéniste pour la santé maorie. Dans cette période... Lire la Suite →

Une maison pour le divin – 5

Lorsqu'on observe la planche du précédent article intitulée "Les idoles familiales des Pomaré", on ne peut être que frappé par leurs aspects. Il y a certes deux petites figures, vaguement anthropomorphes, mais les autres objets possèdent une forme déroutante à nos yeux. Cette "non-forme" a le mérite de soulever la sempiternelle question des fétiches, des... Lire la Suite →

Les Idoles de Pomare – 4

"Si vous le jugez approprié,vous pouvez les brûler toutes ;ou, si vous le voulez,envoyez-les dans votre payspour être inspectéespar les peuples d’Europeafin qu’ils puissent satisfaireleur curiositéet connaître les dieux ineptes de Tahiti".Pomaré, 1816 C’est en 1816 que Pomaré II donna quelques "idoles familiales" et écrivit cette étonnante lettre (ci-dessus). Ces "idoles" semblent avoir été les... Lire la Suite →

D’aimables bricoleurs – 3

C'est ainsi que les Tahitiens ont nommé les missionnaires débarqués dans la baie de Matavaï à Tahiti un jour de mars 1797. Ces hommes, dont seulement 4 d'entre eux avaient été ordonnés ministres, étaient pour la plupart très jeunes et n’avaient aucune idée de ce qui les attendait. Ils savaient lire et écrire et étaient... Lire la Suite →

Les Révoltés de la Bounty – 2

Après la tentative d'installation des missionnaires espagnols et leur départ en 1775, les autres Européens à vivre assez longtemps en Polynésie furent les mutins de La Bounty qui choisirent de ne pas suivre Fletcher Christian sur l’île de Pitcairn. La révolte avait eu lieu le 28 avril 1789 à 1300 miles à l’ouest de Tahiti... Lire la Suite →

Tahiti autrefois – 1

Je profite de ce temps lent pour compléter ce blog de notes issues des conférences que j'ai données au sein de l'association pendant ces 11 dernières années. Il y a beaucoup de matière, et parmi elle j'ai choisi de reprendre la présentation réalisée en décembre 2014 et qui s'intitulait De la collecte à la collection... Lire la Suite →

Les tapa de Wallis et Futuna

L'association Détours des Mondes propose la semaine du 13 janvier une conférence les tapa de Wallis et Futuna. Celle-ci sera réalisée par Hélène Guiot, ethno-archéologue. "A Wallis et à Futuna, les étoffes que l’on désigne aujourd’hui de façon générique par le terme tapa, portent des dénominations tels que siapo, lafi, gatu, tepi, salatasi, moeaga, kafu,... Lire la Suite →

Un ethnographe polonais en Micronésie

Curieux destin que celui de Johann Stanislaus Kubary, de sa Pologne natale qu'il fuit en 1866 car jeune étudiant de 20 ans engagé dans des mouvements de résistance (mais l'histoire de ces années là semble compliquée à démêler), à son suicide à Pohnpei 30 ans plus tard (aussi mystérieux !!). Trente années passées à être... Lire la Suite →

Le Hei Tiki de Chicago – 16

Le Hei Tiki du Field Museum de Chicago (273856), s'il s'inscrit dans les styles classiques de ces trésors maoris que sont les pendentifs porteurs de mémoires, a connu une biographie mouvementée et celle-ci rejoint "notre périple" autour de la vente du Leverian Museum de 1806. Il faut pour cela remonter une longue piste, aisée pour... Lire la Suite →

Le cadeau d’un chef – 15

Poursuivons la trace des acheteurs de la vente de 1806 du Leverian Museum...Parmi les collections du Te Papa Museum de Wellington, il est un objet phare des arts d'Hawaii : ce grand manteau de plumes issu d'un don de Lord St Oswald en 1912. L'histoire de cette cape et du casque mahiole qui complète la... Lire la Suite →

Figure de Nukumanu

Un vaste lagon, des îles de sable, le ciel et la mer bleus... est-ce ainsi le cadre idyllique d'une vie paradisiaque ? Rien n'est moins sûr ; la situation même d'un bout de corail situé à peine à plus d'un mètre au-dessus du niveau de la mer et son éloignement de toute grande terre (la... Lire la Suite →

Dans l’espace de leur présence

À Rodez actuellement et jusqu'au début novembre, se côtoient des sens multiples. Une petite collection délicate de statues de l'île de Pâques enveloppées dans leur énigme répond à celle de pierre, froide mais pourtant émouvante, des statues-menhirs arborant elles aussi des signes déconcertants, peut-être des tatouages par endroits...des rainures creusées où la main de l'homme... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑